L'ÉTÉ 2020_

Le moment de prendre la route vers le sud a sonné, les bagages sont faits, la maison est rangée, les chats sont gardés. La chaleur nous accompagne en lisse avec les oiseaux et des sourires, on est heureux de partir mon frère et moi.

Capture d’écran 2020-03-27 à 17.50.28.pn
732ca2e74791c829f3bd721469116c6c.jpg

Nous traversons les beaux paysages de France et coupons à vive allure par la Suisse. Toutes fenêtres ouvertes, le vent s'engouffre emmêlant nos cheveux, l'odeur puissante des fleurs nous monte à la tête. L'air est brûlant et vient caresser mon avant bras, qui pend librement à l'extérieur... On roule des heures vers la liberté.

Par plaisir, nous empruntons les petites départementales qui longent la côte, la nuit vient doucement, la lumière faiblit et le ciel prend de douces couleurs pastels, je ferme les yeux et me laisse bercer par le ronronnement de la voiture, je baisse instinctivement le siège, au son de Eyes in the sky...

Les fleurs sont comme des milliers d'étoile qui brillent et dansent sous la jupe de la terre, je marche calmement les yeux fermés, certaines me piquent et d'autres me parlent de moi enfant.

dc289a9822563852dd4cdfdbdc94de05.jpg
a5e6bfea6fb9804ff2808e4463406451.jpg

Après quelques virages en épingle sur la route de Mondariz, la belle se dessine à l'horizon, ses courbes en pierre polie se découvrent au sommet de la minuscule colline comme un géant  surplombant un gravier. Le citronnier haut et fort chancelle sous la brise fraiche, j'ai des frissons.

45ab135e603b269d1bf5f1eefccc8922.jpg
c811e5fe63a00c4a2801cc29e2a20fc6.jpg
5f30f8d19b62639064df3a5381876b5e.jpg

On jette les valises sous le porche, après un rafraîchissement, on se desappe en vitesse et on court vers la plage..

Flash de l'été dernier, Miguel, lui et moi, haletants sur les galets tièdes, sa main serrant mon cou. Mon coeur se serre, ma gorge se noue, mon bas ventre se contracte.

Je scrute la mer au loin, oui c'est celle-ci, celle déserte, là bas au fond de la crique, celle où tu n'entends que la mélodie des vagues, celle où tu fais corps avec la mer, celle ou tu existes.

7c2d5905f9c2f166ee35b60019e02e8d.jpg
afd7aad176eef72d5b52fb3e0dad5934.jpg

On va rester là un bon moment peut être une éternité..

d00f78b699bcf7e9914e0275dda5b357.jpg
ecb7ec519de1b268c4386ec290ec8bac.jpg

L'eau est délicieuse

18H45_ 

Un léger frisson nous rappelle l'heure de l'apéritif.

f388c7e53d127d34efebb0b428bff4c0.jpg
09a92573db05add3132e681ff959d929.jpg

Je remonte pieds nus le chemin qui mène à la maison, le sable colle à la peau sèche et dorée, ça gratte, mais comme le sucre du ti-punch, j'adore ça.

En grippant, je frôle les fleurs les doigts écartés, je caresse, je m'approche délicatement pour étreindre les pétales colorées je respire à plein poumon, je souris et me mords les lèvres.. Que c'est bon.

Le soleil est tombé, les verres sont remplis. la température baisse lentement comme celle du corps. Tout est calme et doux. 

b32dcf02d354fd3a9dde32ceebc947f0.jpg
0c15b7be2dc9d9ce26234adb9856eecc.jpg

Le soleil va se coucher emportant avec lui son lot de souvenirs, ses cartes postales et sa frénésie, les créatures nocturnes se réveillent, elles s'invitent à la danse, parées de leurs plus extravagantes parures, je vais me coucher.

a153568918ac4cdb8b12e2ed90548966.jpg
a7e6abec4280cecb2450b8c4f29cb288.jpg

Je m'endors dans les draps de lin songeant à Miguel... Un bruit sourd à la fenêtre m'arrache de mon sommeil.

Et au petit matin, on est allé contempler la vie qui s'éveillait....